- Nous, nous décidons que nous ne vieillirons pas vieux. - Nous, nous décidons de notre dernière rébellion, de notre dernière trace. - Nous, nous vieillirons jeune afin que le monde change encore.

«

»

Le stress fait vieillir – mais tout est encore possible

Rien ne vieillit davantage que le stress.

Comment le savons-nous ? Revenons d’abord sur quelques définitions. L’ADN est le matériau génétique qui donne les chromosomes et chaque chromosome est d’abord muni d’un long capuchon protecteur, qui est une séquence spécifique d’ADN, à chaque bout. Ces capuchons, appelés télomères, ressemblent aux bouts d’un lacet de chaussure qu’on a recouvert de plastique pour empêcher qu’ils ne s’effilochent. Les capuchons empêchent aussi le chromosome de fusionner avec un autre.

Cependant, au fur et à mesure de la vie, alors que les cellules se divisent, les télomères deviennent de plus en plus courts. Au bout d’un certain temps, ils sont trop courts pour protéger l’ADN. C’est alors que commence  l’endommagement cellulaire qui amène un mauvais fonctionnement d’organes cruciaux comme le cerveau, le cœur, le foie et le pancréas. La perte musculaire commence aussi, accompagnée parfois de grande faiblesse et de fragilité. Les scientifiques ont découvert que lorsque les télomères raccourcissent jusqu’à un certain seuil, la détérioration liée à l’âge s’installe.

Dans une étude en association avec l’université de Harvard, des chercheurs ont augmenté les niveaux cellulaires de télomérase, l’enzyme qui allonge et répare les télomères, chez des souris. Ils ont constaté des signes évidents de renversement du vieillissement. Même le pelage des souris qui était grisonnant est redevenu noir. Les chercheurs ont été surpris par ces résultats spectaculaires. Le rajeunissement des souris pouvait être mesuré.

De nouvelles études ont établi la relation entre le stress, la longueur des télomères et le vieillissement cellulaire chez les êtres humains. Le Docteur Eizabeth Blackburn, lauréate du Prix Nobel, qui la première a identifié l’enzyme télomérase, a étudié l’effet du stress psychologique au niveau cellulaire. Un article du New York Times, mentionne les recherches des Dr Blackburn et Elissa Epel, (psychologue qui étudie le stress chronique), sur la longueur des télomères dans deux groupes de mères. Un groupe avait des enfants normaux et en bonne santé, l’autre groupe avait des enfants atteints d’une maladie chronique. Les Dr Blackburn et Epel ont constaté des différences significatives entre les deux groupes : les mères qui soignaient leur enfant malade avaient un niveau de télomérase plus bas et des télomères plus courts selon le temps passé à s’occuper de leur enfant.

Bien que les gènes jouent un rôle dans la production de la télomérase, le stress n’a pas de base génétique. Le stress chronique dont ces mères souffraient provenait de l’extérieur du corps et affectait sa capacité à se réparer lui-même. Les scientifiques ont prouvé que des niveaux accrus de stress peuvent accélérer de façon mesurable le processus du vieillissement au niveau cellulaire. L’équipe de recherche a constaté des effets similaires chez les personnes qui soignent leur conjoint atteint de démence. Une étude faite, en 2012, à Brigham et au Women Hospital Boston a suivi la longueur des télomères chez plus de 5000 femmes et a confirmé ces conclusions.

 

Est-ce que la méditation peut agir sur le vieillissement? 

Le Dr Blackburn, parmi d’autres chercheurs, a établi la preuve que la méditation augmente les niveaux de télomérase chez les pratiquants. Une étude récente du Dr Dean Ornish, fondateur et président du Preventive Medical Research Institute et professeur de médecine clinique à l’université de Californie à San Francisco, a démontré que des changements de style de vie significatifs peuvent avoir un effet positif sur la longueur des télomères. Ses recherches sont fondées sur plusieurs changements de style de vie y compris la méditation et ont montré qu’en fait les télomères s’étaient allongés chez les personnes qui avaient adopté une nouvelle façon de vivre en mangeant des aliments complets, en faisant de l’exercice et de la méditation.

Important!

Si, comme la plupart des gens, vous avez accepté la croyance selon laquelle le renversement du vieillissement est impossible, il est temps de vous débarrasser cette croyance. Remplacez-la par une croyance fondée sur de nouvelles informations : il est possible de renverser les signes du vieillissement et de rajeunir – réduire le stress est l’une des méthodes les plus efficaces pour cela.

Je ne suis pas en train de vous dire que vous pouvez vous débarrasser des défis de la vie. Tout le monde a des défis qui amènent du stress, mais nous pouvons trouver des moyens pour répondre au lieu de réagir et cela réduira grandement l’effet du stress sur notre corps. Dans un article prochain, je partagerai avec vous certaines pratiques pour réduire le stress.

Important!

En attendant, changez de croyance sur le vieillissement. Quand vous vous permettez de croire que vous pouvez vraiment rajeunir votre vie, vous avez fait un grand pas en avant pour que cela arrive.

 

 

(Article d’Ellen Wood, traduit avec la permission de l’auteur.)

 

Partager sur les réseaux sociaux:
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • Netvibes
  • MySpace
  • Scoopeo
  • Wikio FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>